27/08/2007

Ces regards, reflets de l'âme...

8784620_p

 

Ils avaient déjà connu des moments merveilleux … Mais là c’était encore bien autre chose qui les attendait. Il savait qu’elle avait un peu peur de revenir vers lui et pourtant lui avait le cœur qui explosait de bonheur à l’idée de lui faire plaisir, de la choyer, de l’aimer comme il en avait tant besoin.   Elle  avait cette petite boule au creux du ventre qui nous fait retrouver nos 15 ans lorsque l'on marche vers celui que l’on aime. Tendre et passionné fût ce  baiser tant espéré sur ce quai de gare, scellant cet instant d'un amour qu'on espère voir vivre pour l'éternité alors qu’il lui tend ce bouquet choisit avec soin. Cette émotion incontrôlable lorsqu’il lui avait dit de faire sa valise et qu’il l’emmenait trois jours en  amoureux , des moments de bonheur à venir qu’il avait patiemment et amoureusement préparé pour elle.  Chaque détail était important, il voulait que cela soit parfait.   

Elle se  retrouva devant un magnifique château de la région de Calais, très fleuri, un endroit charmant et très romantique. Il savourait chacun de ces regards d’émotions à découvrir cette surprise. Lentement elle monta les escaliers et lorsqu’elle ouvrit la porte de cette chambre, elle tomba sous le charme de celle ci. Tout était merveilleusement bien  installé,  une petite coiffeuse, une cheminée d’époque sur laquelle était posé un vase de fleurs, et  un lit baldaquin avec ses voilages blancs, une mousseline soyeuse qu’elle eut envie de toucher de suite…

le_chateau_four_poster

Il la regardait amoureusement, ému de la voir si heureuse,  ses yeux lui disait : « tu vois à quel point je t’aime, pour toi je veux que tout soit beau, que tout soit bonheur ». Elle avança  vers lui avec ce  sourire si coquin qu’elle avait dans ces moments là, ces moments où elle avait tant envie de lui. Lentement ils se déshabillèrent, profitant de chaque frisson, de chaque effleurement. Elle sentait son ventre devenir puit de feu et lui ne pouvait contenir cette envie qui le tenaillait déjà depuis bien des heures. Elle s’allongea sur ce grand lit blanc et le laissa d’abord faire quelques photos, elle en profita pour prendre quelques postures coquines et se mit à rire de le voir si perturbé. Il aimait l’entendre rire ainsi, savoir qu’elle le désirait très fort mais qu’elle se contenait pour le faire patienter. Il lâcha enfin cet appareil, son regard s’était assombri, elle était devenue plus sérieuse. Elle écarta lentement les jambes pour lui laisser entrevoir cette envie de lui. Il effleura cette humidité de ses doigts alors qu’elle lui demanda dans un souffle de venir en elle. Elle ne pût retenir ce petit gémissement de satisfaction à enfin l’avoir au fond d’elle.  Chacun de ses coups de reins lui donnait un plaisir immense. Elle sentait cette vague de plaisir la submerger lentement. Il plongea son regard le sien et ils partagèrent ensemble cette douce violence qui s’emparait d’eux. C’était pur bonheur à être ensemble. Elle le regarda et sans un mot elle voulait lui dire merci …  

Merci pour toute cette beauté des êtres et des âmes, pour tous ces battements de coeurs à l'unisson, tous ces espoirs, tous ces souhaits d'amours fous et jamais sages, pour tous ces regards tournés vers l'infini. 

 Mary  

13:51 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |