26/12/2007

Mélodie du Bonheur

 dyn005_original_500_500_pjpeg_2564127_b27c792eee6c20612790adba2830377a

   

Un léger vent d'Hiver les faisait frissonner

Puis était venu fredonner à leurs oreilles

Ces chansons, des mots mélancoliques

Aux accents doux et nostalgiques

Effluves d'une nuit de Décembre

Bougies multicolores, reflets intenses

Ils  ferment les yeux et  se souviennent

De tous leurs moments de bonheur

Regards d'ivresse, caresses de soie

Dans ses cheveux, des gestes tendres se sont égarés

Puis Leurs voix mêlées, leurs baisers au goût de miel. 

Enfin la fraîcheur du soir avait glissé sur leurs peaux

Encore plus fort l'un contre l'autre ils se sont serrés

Pour garder à jamais ses frissons d'amour 

Ceux de leur premier réveillon.  

4812288_1af358f9a7_m

Mary

15:20 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Mary (à tout prix) Merci pour tes compliments sur l’œuvre de ma fille, c'est vrai que c'est une réelle artiste, mais elle en est déjà à sa 10 eme anée d'académie (cours à horaire partiel bien sur) et c'est dommage qu'elle ne veuille pas travailler d'avantage, mais elle doit vivre les choses de son âge aussi, pas vrai ?
Je ne viens plus aussi souvent sur mon blog non plus, heureusement qu’on peut poster à l’avance, ce que je fais, parfois plusieurs semaines d’avance, ce qui me laisse du temps pour a aller sur de vraies galerie virtuelles où j’expose et où j’ai des chances de vendre qq chose… et comme le temps n’est pas extensible à l’infini….
Dis moi, ce sont vraiment des bouts de toi sur les photos ????? Waaawwww ; agzagta frzzz
OK, je recouvre mes esprits…. Euh, dites moi, vous habitez encore chez vos parents ??? Je rigooooooole :-)
Dis moi, ça t’ennuie si, un jour, j’emploie tes photos pour faire des dessins ???
A bientôt Mary Poppins


Écrit par : syrius | 27/12/2007

Depuis le temps... Je redécouvre ton blog avec beaucoup de plaisir. Ton sens de l'écriture ne cesse d'évoluer, semble-t-il : davantage de maîtrise et de fluidité. Est-ce cela que l'on nomme la maturité ?
Et puis, cette sensualité raffinée qui émeut sans jamais sombrer dans le vulgaire. Bref, de l'art !
Le mot illustre l'image. Voilà qui est confondant !
Que l'envie reste présente, ce sera mon souhait pour 2008 !
A très bientôt....

Écrit par : Feuille d'automne | 06/01/2008

Les commentaires sont fermés.