06/08/2009

Le chant des vagues

727499

 

Sur le sable chaud une petite fée endormie par une douce mélodie, celle des vagues qui l'avait conduit sur ce chemin

Au delà du pays des rêves, elles avaient parsemé ses cheveux d’étoiles de mer
Et déposé sur ses yeux, des paillettes de corail dorées
De celles qui  illuminaient son regard, chaque jour

La berceuse de l’océan avait dessiné ses lèvres d’un sourire interminable
Puis lentement, le ciel l’avait réveillé d’une aurore boréale
Son regard était devenu couleurs de l’arc-en-ciel

C’était un matin, sur une plage de sable fin
 
Le cœur d’une petite fée s’était réchauffé …

Mary

18:57 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

très joli C'est très joli. J'adore la sensualité
des femmes. Merci pour ta flamme
estelle

Écrit par : estelle | 09/08/2009

Jolie fusion... et très agréable moment... je te souhaite une bonne soirée !

Écrit par : Golden Lady | 10/08/2009

Heureux de te lire à nouveau, cette poésie pourrait être une légende d'anthologie.
Et la femme alanguie sur le sable fin pourrait inspirer bien des poèmes à l'eau d'Eros.

Écrit par : edouard | 15/08/2009

Vraiment sympathique le dessin de votre blogging, il l'aime beaucoup, l'avez-vous créer vous même ?

Écrit par : parie sportif bonus | 12/05/2014

Avoir un blogging souvent à jour est très indispensable pour conserver le contact avec ces internautes, tout à l'instar des commentaires c'est pour ça que nous vous laisse cette remarque pour vous encourager.

Écrit par : match france honduras coupe du monde | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.