04/09/2009

Douces chimères

 dyn009_original_713_535_pjpeg_2528066_e5f884d938165f7755b3224d527110ec

à lire ou à relire pour votre plaisir je l'espère ...

Que les nuits sont courtes lorsqu’elle s’allonge.

Elle  rejoint l’amour absolu, emmêlée dans ses bras
Le sommeil l'emporte sur ses doutes et en silence elle rêve

Douces chimères où elle peut voler
Et de terres en mers, le rejoindre.

 Lentement son souffle s’accélère

Contre ses draps de soie, serrée

Elle laisse ses mains la frôler,

Et enfin savoure ce bonheur qui lui manque tant.

Mais le temps et la réalité gagnent toujours
Le matin sera bientôt là ...

Où est-il ? Elle a froid
L'aurore lui fait violence

Elle ouvre ses yeux noirs plein d’espoir

Mais déjà , son rêve n’est plus que le flou de ses impatiences

Il est trop tard ...

 845161-2

Mary

22:57 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

cela faisait longtemps trop longtemps ... que je n'étais pas venu ici. Tu m'as manqué...
Un texte magnifique et la photo je n'en parle même pas : superbe.
J'espère que tu vas bien en tous cas. Donnes de tes nouvelles un jour si tu le souhaites bien évidemment.
Bisous.
fred

Écrit par : Frédéric | 05/09/2009

Les chimères, les rêves... indispensables mais ils ne faut pas non plus s'y perdre trop longtemps...
Beau texte !
Je te souhaite un bon week end Mary !

Écrit par : Or | 05/09/2009

le re^ve est parfois plus fort que la réalité. On peut éprouver des sensations plus intenses encore, notamment érotiques. mais au réveil, hélas,le jour peut paraître bien gris par contraste. Bonne journée Mary.

Écrit par : Edouard | 10/09/2009

merci de ton passage, en effet très bel écrit, je vais faire un petit tour sur ton blog, au plaisir de te relire a bientôt bye bye

Écrit par : ~?~ | 17/09/2009

Les commentaires sont fermés.