19/01/2007

Ces instants douceur

033

 

Frémissement des caresses,
Et prémices de l'ivresse,
Sur la nacre d’un grand lit blanc.
Elle touche le ciel, à chacun de ses accents.

Sa voix la caresse, la gagne et la séduit,
De délicieux instants suspendus  à leur deux vies,
Des mots murmurés au petit matin
Au fondant de bonheur, des baisers, des câlins.


Elle devenue feu se laisse glisser,

 

Son souffle court, il gémit,
Limpide et douce, pleine de vie, elle le suit.
L'eau tombe du ciel paradis, en quête d'océan
Et elle savoure ce miel, qui la brûle en dedans.

Les Vagues du plaisir les emportent
Dans les Plis d'un Rêve Blanc,

Celui de leurs Désirs Secrets.

 

Mary

 

 

00:32 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

07/01/2007

Le goût de toi

dyn006_original_512_288_pjpeg_2531883_df2e15cf3c7fb0063a60db718d1e4daa

 

Etre chavirée de me dire que c'est moi qui ai mis
Cette lumière dans tes yeux

Oublier ce temps qui a passé, à ne pas l'avoir lu plus tôt
Mais savoir que ton coeur bat désormais au rythme du mien


Parfois, rougir à cause de ce que tu dis
Avoir peur de ce que tu veux
Mais sentir la vie en moi qui s'éveille


Mordre ma lèvre et m’abandonner à tes caresses
Puis entendre ton souffle dans mon oreille 
Chercher la douceur des tes mains relevant mes cheveux
Et laisser ta bouche goûter chaque parcelle de ma peau


 Je suis là mon ange alors, 

 

Laisse moi t'émouvoir chaque jour davantage ...

 

 

 Mary

21:47 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

04/01/2007

Plaisir d'Aimer

81

 

Elle s’était endormi longtemps

Après ce si long sommeil, son coeur enfin s'éveille
Elle aime ce qu’elle ressent au fond de son coeur
Ce plaisir de laisser ses yeux s’émouvoir…

Lui ,devenu  la source à laquelle elle voudrait boire
Ce petit grain de sable, sur la plage de sa vie
Elle aimerait lui offrir sa peau sucrée.
Elle voudrait le faire mourir de plaisir,
Sentir leur corps qui frémissent de désir


Elle sait déjà que dans ses bras, elle pourrait passer des heures 

 

et

 

Dans ses yeux, se noyer jusqu’à manquer de souffle …

 

Mary

12:04 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

09/12/2006

Sensualité, un peu comme ...

7526706_p

 

 

 

 

"Un peu comme, cette voix qui tremble.
Un peu comme, quand son coeur bat la chamade.
Un peu comme, tout en elle papillonne.
Un peu comme, quand il ne trouve plus ses mots.
Un peu comme, ces deux êtres.
Un peu ... et puis cette envie, ce désir, cette fougue, cette passion...

Tout devient alors pûrs instants de bonheurs...


Bisous Mary..."

 

 

Merci à toi mon Pïtlou pour ce beau texte et merci d'être là encore et toujours sur mon chemin

J'aime te sentir près de moi.

 

Mary

19:20 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

03/12/2006

Sensualité

dyn006_original_600_399_pjpeg_2519216_a758cb795df557360a7b151911c3e91b

 

La sensualité ne s ‘apprend pas, elle naît de l’émotion  et aussi, elle la suscite…

22:23 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

19/11/2006

Matin douceur

dyn004_original_641_429_pjpeg_2519216_70ef181b927f3c8907d32084d3f7cf3d

 

 

Il est l’heure où le silence de la nuit qui s’achève...
Lentement disparaissent les bruissements de l’aurore
C’est l’heure où les couleurs se fondent dans ses rêves
Puis laissent filer les échos d’un songe qui dure encore

Ses paupières encore lourdes doucement se soulèvent
Et ses yeux embués sont empreints de douceur
Dans la pénombre tiède qui abritait ses rêves

Elle regarde le ciel en savourant son bonheur…

 

Mary

(copyright 2000)

11:27 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

12/11/2006

Mélodie du vent

streamimagelf

 

Mélodie d’amour, Mélodie du vent

Suspendre un instant nos deux vies

Ne plus penser à demain

Seulement nous rejoindre

 

Profiter de chaque seconde

De cette main que  l’on  voudrait chaque jour

Ces attentions qui manquent

 

Mais avoir peur, si peur un matin en se levant

Avoir imaginer ce doux lien jusqu’à la fin de ses jours

Et découvrir qu’on s’est peut être trompé …

Douter de la valeur de ces mots murmurés,

 

Ces mots Mélodie d’Amour qui sont devenus souffle du vent

 

Mary

(copyright 2006)

10:58 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

09/11/2006

Attente

512256

 

 

Sentir ton souffle chaud dans ma nuque
La douceur des tes mains relevant mes cheveux
Ta bouche goûtant chaque parcelle de ma peau

Je ne pense qu’à cela

 

Je finis de me préparer

Me faire belle et désirable pour toi

Et déjà mon cœur palpite

 

En ajustant ma robe, je frémis

Des caresses douces et chaudes, absolus souvenirs

 

 

 

 

Tu n’es pas encore là et pourtant

Je sens mon corps bouillonner

 

Et moi je vais t’attendre

Sur cette terrasse savourant un café

En pensant au goût de ta bouche,

 

Et à celui de ta peau de sel …

 

 

Mary

(copyright Mary -  2005)

14:44 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

08/11/2006

Carpe diem

 
Souvent ...                           

en vous refusant le plaisir vous ne faites qu'accumuler le désir dans les replis de votre être. (Khalil Gibran)

 

dyn002_original_430_610_pjpeg_2519216_aa92c8c0777ca8794d44779e5e91f675

 

 

 

 

10:47 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

02/11/2006

Esquisse moi

dyn002_original_659_434_pjpeg_2519216_0a9c31c509daa34cd590b79713d22744

 

 

Dessine-moi du bout des tes doigts
Décide-toi tout contre moi
Comme un modèle qui prendrait vie
Sous des regards interdits,


Esquisse-moi et refais moi
Esquisse-moi rien que pour toi
Apprends moi les couleurs d'un tableau
Cachées là dans mon cœur,
Comme une blessure de bonheur,

 

Face à moi, efface-moi
Déchire moi et refais moi
Efforce toi là sur mes lèvres
De peindre une passion sans trêve

Dessine-moi à d'autres « faims »

 

Ebauche-moi, libre avec toi

 

Sur ma peau gouttes de toi
Gouttes d'eau
Goûtes avec moi comme c'est chaud

Sur ma peau graver ces traces de toi …

(texte de C.Hermes revisité)

 Mary

 

 

10:33 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

23/10/2006

A bientôt

dyn005_original_602_426_pjpeg_2519216_b1e8dda9a212b80da59212fb5e8cc22c

 

Quelques jours

et de nouveau je serai avec vous ...

 

Mary

14:33 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

17/10/2006

Je voudrais

21055

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est dans tes yeux

que j'aimerais plonger
Quand les doutes me submergent
Tu saurais me raconter,  tout me dire...

Choisir chaque mot pour me rendre mon sourire

Je voudrais me blottir contre toi en ouvrant les yeux chaque matin

Puis les refermer de bonheur quand tu me caresserais

Laisser ma peau s’enivrer des frissons de tes mains

Et sentir mon coeur s'embellir de te sentir là, près de moi

 

Enfin la douceur suprême,

Me noyer dans ton regard  lorsque je me glisserais sur toi …

 

Mary

(cpyright Mary - 2005)

09:26 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

14/10/2006

Hommage

13oj2

 

Un homme assis sur une vieille chaise

Faisait le bilan de sa vie

Il voulait juste que les maux se taisent

Pour ne garder que le plus joli

 

Il lui semblait ce matin que le ciel était plus bleu

Bien plus beau qu' à  l'accoutumée

Il regardait autour de lui, souriant, heureux

La vie lui avait tant appris et apporté

 

Oui il avait changé

Il était un autre homme

Sans doute bien meilleur qu'avant

 

On pouvait lire dans son regard la vie qu'il aimait tant !

 

Numériser0043

 

Petite Mary  

 

(copyright  Mary - 2005)

12:12 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

06/10/2006

Charnelle

28

 

Fermer les yeux et imaginer nos deux corps enlacés

Fermer les yeux et attendre ta main sur mon épaule

Sentir ton souffle chaud dans mon cou

 

Puis renfermer dans mon coeur

Le souvenir de nos moments tendres et charnels…

 

 

Mary

(cpyright Mary - 2006)

13:02 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

28/09/2006

Eclipse d'amour

dyn001_original_350_500_pjpeg_2512616_25136bf2546d8f8ac7c31aafd6dcfd38

 

A travers ton regard
J'ai aperçu un itinéraire plein d'émotions

Dans tes yeux devenus miroir
Vivre et lire toute notre  passion

 

Consommer, consumer tous  nos désirs

Laisser le vent nous emporter loin d’ici

Effleurer ma peau avide de nos plaisirs

Goûter, dévorer ma peau de fruit   


Nous sommes comme la lune et le soleil
Faire de nos deux corps une éclipse totale

 

La lune est amoureuse du  soleil

Elle lui offre sa poussière d’étoiles 

Sans hâte il caresse sa peau lisse
Sûrement la nuit sera  courte et doucement, 
Sous les étoiles, leur corps en éclipse

 

Se figent, et s’abandonnent aux vagues de l’océan

 

Mary

09:03 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook |

22/09/2006

 Humeurs coquines

 

Voir ton sourire éclairer ton visage


Sentir ton parfum et calmer ton cœur qui palpite

Oublier l’amertume du temps perdu, rageant …

T’apprendre à ne plus te passer de moi

Être fière de t’appartenir un peu…

Redécouvrir la danse de tes gestes lents,

Laisser aller la faiblesse de mon corps
Ecouter la musique de ton âme

Conjuguer nos regards amoureux

Et libérer Mes Humeurs Coquines…

 

Mary

21:17 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

12/09/2006

Empreinte

Attendre sa main effleurer chaque grain de sa peau

Ecouter son soufflle court et chaud dans le creux de son cou
Savoir ses frissons qui resteront gravés là, au bout de son corps
 
Profiter de tous ces instants indélébiles
Oublier ces moments sans lui
Graver en soi ces images douces
 
L'empreinte de leur Amour et
 
Rêver
de ne plus le partager  ...
 
Mary

19:33 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

29/08/2006

Du bout des lèvres

 

« Donne m’en un, disait –elle,

 

  Donne m’en deux, un pour chaque jour de ma vie,

 Un baiser doux et soyeux, pour que je me sente vivante,

 Parce qu’un baiser  vient d'un amour qui ne demande rien,

Que c'est un partage sans mot,

Parce qu’un baiser dit tout,

Qu’il est chargé de mille mots d’amour…

Parce que c’est le messager des « je t’aime »,

 

Des miens et de ceux que l'on n’ose pas dire…"

 

Mary

22:04 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

07/08/2006

 L'été multicolore

La  petite Fée d'Hiver à l'aurore s'en va,

Elle a impatiemment attendu l'été

Reflets de Diamant dans ses yeux,
Souffle de la terre, vapeurs multicolores,

 

Elle reviendra,

 

Son âme et son coeur peut être pleins de rêves à vous conter ...

 

Douces pensées à vous tous.

 

Mary

 

15:45 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (35) |  Facebook |

02/08/2006

Offrandes

A lire ou à relire (pour votre plaisir, j'espère ...)

 

Ouvre les yeux, réveille toi,
Ouvre tes bras pour m’enlacer,
Laisse moi te caresser comme si tu étais soie,
Offre tes lèvres à la fureur de mes baisers.

Laisse mes yeux être un océan de bonheur,
Ecoute mes lèvres te murmurer un air de tendresse,
Goûte ma peau sucrée, mon ventre puis le miel de fleur…
Regarde mon corps danser d’une élégance céleste.

Laisse le désir illuminer tes yeux,
Guide ma main pour te donner des frissons,
Profite de ma bouche qui devient puit de feu
Sens comme nos deux corps vibrent à l’unisson.

La nuit s’achève, le temps même ici, gagne toujours
L’aurore pointe, le matin sera bientôt là,
Le temps rapace, le temps vautour…

Ferme les yeux, colle toi encore à moi,
Je te laisserai découvrir les doux trésors de mon cœur.

Ne pars pas, le pays des fées, le pays d’Avalon, c’est désormais chez toi…

 

Mary



 

23:29 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

26/07/2006

L'envers du décor (suite)

 

Son cœur s’affolait, ses tempes battaient très fort.  L’espace d’un instant elle réalisa qu’ils s’étaient pas à pas, millimètre par millimètre éloignés de la rue bruyante pour se retrancher dans l’embrasure de  cette porte cochère…Puis elle ferma de nouveau les yeux et laissa emporter par ce doux tourbillon de sensations.

    

Elle sentait ses fesses frémir, ses hanches attendre le contact sans hésitation. Elle sentait son ventre onduler en voyant la vague venir, son buste bouillir d’impatience. Elle sentait ses seins saisis de sensations délicieuses, tendus sous le tissu de sa robe.

La main reprit son mouvement, lentement, délibérément. Elle atteignit cette zone ou les cuisses deviennent une et changent de nom. Des doigts fins trouvèrent le tissu léger d’une culotte. Délicatement, la main fit d’abord le contour, de bas en haut, puis d’un côté à l’autre, mélangeant sa moiteur à celle qu’elle rencontrait à la surface du tissu tendu par une bombe charnue.
Elle laissa échapper un petit soupir de plaisir qu’il vint cueillir sur ses lèvres. Elle vint coller son front contre le sien et ils profitèrent longuement du regard de l’autre en souriant, comme deux grands idiots, imaginant alors le temps,

 

Tout le temps qu’ils avaient perdu avant de se rencontrer mais heureux de celui qui leur restait à partager …

 

Mary

 

07:55 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook |

21/07/2006

L'envers du décor

 

Elle portait une robe légère, seconde peau flottant autour d’elle comme une corolle sensuelle. Elle aimait  cette sensation douce et si agréable …

 

Lui marchait à côté d’elle, depuis plusieurs minutes…Elle était venue. Il n’y croyait pas. Sa bouche n’arrivait pas à prononcer le moindre mot. Et pourtant il avait tant de choses à lui dire…Il la retrouva subitement collée à lui, bousculée par un passant, alors qu’ils venaient de tourner le coin d’un couloir plein de lumière et de sonorités cristallines. Il fût pris de court par cette apparition » flottante ».

Qu’elle était jolie avec sa robe et ses cheveux qui tombaient sur ses épaules !

Il ne savait pas comment lui dire les mots qu’il avait si souvent raconté. Le sang monta en lui, partout, de la pointe de ses pieds à  ses joues. Il vint près d’elle, qui s’était calée contre ce mur. Le plus naturellement du monde, sa main glissa doucement sur la robe soyeuse, cherchant l’ourlet sublime, la couture frontière, cette ligne de tissu lui ouvrant le passage vers l’envers du décor. Puis la main rencontra la jambe nue et commença à remonter, tendrement, le long de cette nouvelle douceur … 

Chaque centimètre était le lieu d’un embrasement qui à peine entamé était laissé à lui-même alors que la main continuait son ascension. Elle s’arrêtait parfois pourtant comme pour se reposer et caresser la jambe au même niveau. Etait-ce une pause rafraîchissante ou une torture supplémentaire ? Pouvait-elle permettre que cette main baladeuse parle à son corps si loin et si profond ?

Elle n’avait pas envie de réfléchir, et juste profiter de ces délicieux instants…

 

La suite peut être   ….si  vous avez  aimé

 

Mary

09:41 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (34) |  Facebook |

06/07/2006

Instants douceur

Des mots et des gestes de douceur

L’intensité de moments particuliers

Ces regards échangés et puis ce zeste de complicité

Des étoiles dans les yeux,se laisser enivrer

 

Le bonheur d’être deux, mains entrelacées

Enfin se frôler, se toucher, se faire frissonner

Partager le plaisir d’aimer, la magie de l’amour

 

Puis partir le cœur lourd et léger à la fois…

Reprendre sa route et penser aux prochains instants de bonheur,

 

Imaginer à nouveau,

 

Cette parenthèse de douceur dans sa vie,

Cette bulle d’oxygène … 

 

 

Mary

14:22 Écrit par Mary dans Général | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |